Exposition : Atmosphères

Du 26 juin au 28 août 2011


Atmosphères

Parcours été 2011 


INSTITUT

D'ART CONTEMPORAIN

La collection en Rhône-Alpes


Delphine Coindet

Philippe Decrauzat

Ann Veronica Janssens


Sous le titre Atmosphères, en écho au projet Dans la poussière du soleil d’Ann Veronica Janssens au Château des Adhémar-centre d’art contemporain, Montélimar, l’Institut d’art contemporain propose un parcours à travers quatre sites dans le département de la Drôme.

À partir d’œuvres de la collection de l’Institut, Atmosphères se présente comme un prolongement du projet d’Ann Veronica Janssens initié au Château des Adhémar ; sur un mode perceptuel, c’est la relation entre espace et corps qui sous-tend la présentation de l’ensemble de ces oeuvres.

Au Palais Delphinal, à Saint-Donat, les travaux de Laurent Grasso et Sylvia Bossu entrent en correspondance et évoquent, sur une base sensorielle, la propagation des sons du monde, dans un climat quelque peu paranoïaque ; à l’espace Visitation, à Romans, s’articule une vision poético-critique à partir du dispositif de Melik Ohanian et du paysage artificiel de Pierre Malphettes ; A l’espace François-Auguste Ducros, à Grignan, l’exposition génère une perte de repères physiques, par des environnements comme celui de Philippe Decrauzat, ainsi qu’une confrontation à la notion d’expérimentation, essentielle pour les artistes ; enfin, au Château de Suze-la-Rousse, s’établit un dialogue en reflet entre le bâtiment historique et les « espaces construits » des oeuvres.

C’est de façon tant physique que mentale que le visiteur est invité à appréhender la totalité de ce parcours.

ANN VERONICA JANSSENS

Née en 1956 à Folkestone, Grande-Bretagne.
Vit et travaille à Bruxelles.

"Ann Veronica Janssens développe depuis la fin des années 70 une œuvre expérimentale qui privilégie les installations in situ et l’emploi de matériaux volontairement très simples, voire pauvres (bois aggloméré, verre, béton) ou encore immatériels, comme la lumière, le son ou le brouillard artificiel. à travers des interventions dans l’espace urbain ou muséal, l’artiste explore la relation du corps à l’espace, en confrontant le visiteur (voire en l’immergeant) à des environnements ou dispositifs qui provoquent une expérience directe, physique, sensorielle, de l’architecture et du lieu, et qui renouvellent à chaque fois et pour chacun l’acte de perception. [...]

Cabinet en croissance (1991- 2006)

Cabinet (1991-2008)

"En 2006, le FNAC acquiert Cabinet (1991-2006), qui réunit sept prototypes réalisés entre 1991 et la date d’acquisition, soit sept projets qui sont des propositions, essais, tests miniaturisés et indiciels de travaux (réalisés ou non) de l’artiste. Il contient par exemple le Test pour le Théâtre National de Bruxelles qui lui permit de mettre au point son projet de perturbation ponctuelle du système d’éclairage du bâtiment. L’IAC, qui avait acquis Corps Noir en 1995, et souhaitant poursuivre sa collaboration avec l’artiste, obtient en dépôt Cabinet et le présente lors de l’exposition Collection(s)08 (2008) augmenté de trois prototypes. Il devient alors en croissance.[...]
Les prototypes du Cabinet sont tous à échelle domestique et livrent les expérimentations d’Ann Veronica Janssens.

Dans le cadre de cette exposition, sont présentés :

Lamelle PVC

Une lamelle de PVC est enroulée sur elle-même. Par ce procédé d’accumulation des couches, l’artiste est à la recherche de la couleur par la densité du matériau.

Sans titre (plinthe), 2008

Placé en biais contre un mur comme une plinthe, ce miroir perturbe la vision que le spectateur a de son corps et de l’espace.

Sans titre, 2008

Une feuille de gélatine rouge suspendue au plafond est éclairée par un spot. Légère, elle est soumise à un mouvement permanent, parfois indiciel ou tournoyant, ce qui engendre des variations de lumière rouge.
 

Spécialement pour cette exposition et dans le cadre d’un travail mené par Ann Veronica Janssens pour les vitraux de la Chapelle Saint-Vincent à Grignan, l’artiste ajoute de nouveaux prototypes à son Cabinet : huit éléments en verre coulé et verre phosphorescent, présentés ici comme des échantillons-tests".


PHILIPPE DECRAUZAT

Né en 1974 à Lausanne, Suisse.
Vit et travaille à Lausanne.

"Philippe Decrauzat développe un travail protéiforme. Qu’elles se présentent comme des tableaux, des peintures murales, des réalisations sur papier, des toiles mises en forme, des installations, des films ou encore des sculptures, ses œuvres ont toutes en commun une composition géométrique complexe.
La pratique de l’artiste s’ancre dans l’héritage de l’abstraction du XXe siècle et des recherches de distorsions visuelles menées par les artistes de l’Op art et de l’art cinétique dans les années 60. Si l’artiste est cependant en distance critique vis-à-vis de ce terrain familier, c’est par son inscription ouverte dans d’autres champs artistiques – design graphique, cinéma, architecture, musique – dont il s’inspire en permanence et dont il orchestre différentes intersections.
[...]"

Can I Crash Here (2005)
One two three four five (2005)





DELPHINE COINDET

Née en 1969 à Albertville, France.
Vit et travaille à Paris et à Lausanne.

"Dès le début de sa pratique artistique, qui conjugue peinture, sculpture et dessin, Delphine Coindet a choisi d’utiliser l’informatique, le dessin numérique et les logiciels de 3D pour concevoir ses projets, avant de les confier à des fabricants industriels.
Le travail de Delphine Coindet se caractérise par une élaboration très formelle associée à une dimension conceptuelle et une échelle environnementale. Si elle s’intéresse à la question de la représentation, c’est davantage sous un angle sémiologique, dans l’optique de produire des signes où les notions de valeur d’usage et de valeur décorative sont subtilement brouillées.
Son vocabulaire plastique est alors issu de sources très diverses : objets imaginaires ; éléments empruntés au monde réel (végétaux, minéraux), à la géométrie (cylindre, cône, sphère,…) ; formes abstraites ou figuratives issues de la publicité, de jeux vidéos ou encore de l’histoire de l’art
.
[...]"

 

Antimatière (2005)
1 x 1 x 1
Sans titre

 

INSTITUT 
D'ART CONTEMPORAIN
Villeurbanne / Rhône-Alpes
www.i-ac.eu