Exposition : "Je collectionne", Antoine de Galbert

Du 17 mai au 13 septembre 2009


Œuvres choisies de la collection Antoine de Galbert.

La Maison rouge, Fondation. Paris


Francis Marie ACM
Fleury-Joseph Crépin
Henry Darger
John Davies
Albert De Hert
Philippe Dereux 
Hiroyuki Doi
Patrick Gimel 
Chris Hipkiss 
Yahoi Kusama
Augustin Lesage
Naoko Majima
Tichý Miroslav
Roman Opalka
Giovanni Battista Podestà 
Arnulf Rainer
Emile Ratier
Friedrich Schröder-Sonnenstern
Kudo Tetsumi
Oswald Tschirtner
Nobuko Tsuchiya 
Henry Ughetto
Willem Van Genk
August Walla  
Unica Zurn
Objet d'art primitif (tête jivaro)  






"Pour cette exposition, une carte blanche est donnée au collectionneur Antoine de Galbert, grand amateur d’art depuis de nombreuses années. Il a ouvert une Fondation : La Maison Rouge à Paris, en 2004, après avoir été pendant 10 ans directeur d’une galerie à Grenoble. C’est donc avec des œuvres librement choisies dans sa collection qu’Antoine de Galbert investit l’Espace Ducros à Grignan. Toutefois sa proposition s’est élaborée suivant les limites que se sont données « Les enfants du Facteur » depuis le début.

Ainsi 16 artistes de l’art brut vont côtoyer 7 artistes d’art contemporain avec 1 œuvre d’art primitive et une prise de vue par De Hert Albert de l’explosion atomique à Nagasaki, le 9 Août 1945. La plupart des artistes avancent par intuition, instinct, leur travail progresse de façon plus ou moins organique, il se met souvent en relation  avec l’inconscient et reste dans une logique interne au langage. L’Histoire, les catégories, les classements les séparent. Cette exposition propose des relations.

Ainsi l’abstraction, inventée par Kandinski en 1910,  était déjà pratiquée par Augustin Lesage dans ses grandes compositions décoratives. Les créations automatiques du surréalisme se retrouvent dans beaucoup d’œuvres d’art brut, comme chez Unica Zurn. Tichy Miroslav, dans son coin, depuis 1950 a réinventé  la photographie avec des appareils photo fait de bouts de tuyau, de ficelle et de boîtes à chaussures. Cet artiste de 82 ans, classé dans l’art brut et qui a eu une grande exposition au centre Pompidou en 2008, rejoint beaucoup d’œuvres photographiques modernes et contemporaines qui  manipulent ce médium... [...]
La photographie de Nagasaki n’est-elle pas un point d’orgue de l’exposition ? Ne dit-elle pas que toute œuvre est une réponse à la violence et à la folie des humains sur terre ? Que les artistes et leurs œuvres en sont des résistants, la manifestation de leur « survie » et leur humanité ?
Jean Dubuffet est à l’origine de la Collection d’art brut à Lausanne. Dès 1945, il a désigné à sa manière la violence du système des valeurs artistiques qui détrône des artistes pour en surévaluer d’autres. Cette exposition montre que tout artiste est singulier. L’Histoire ou des personnes passionnées comme Antoine de Galbert savent un jour les reconnaître".
                                                          Françoise Vergier,
pour « Les enfants du Facteur », avril 2009






la maison rouge. fondation antoine de galbert.
 
Créée à l’initiative d’une personne privée, Antoine de Galbert, amateur d’art engagé sur la scène artistique française, la maison rouge est une fondation reconnue d’utilité publique.
 
Sa vocation est de promouvoir les différentes formes de la création actuelle au travers de la présentation d’expositions temporaires. Offrant aux œuvres et aux artistes plus de mille mètres carrés d’espaces d’exposition, la maison rouge invite des commissaires indépendants à explorer la diversité des champs de la recherche artistique actuelle, souvent par le biais de grandes collections privées internationales. La fondation veut, au long des expériences de l’art qu’elle provoque et propose, privilégier la multiplicité des démarches, des pratiques et des approches.

antoine de galbert, président fondateur
Diplômé de sciences politiques, Antoine de Galbert (né en 1955) travaille dans la gestion des entreprises, avant d’ouvrir, pendant une dizaine d’années, une galerie d’art contemporain, à Grenoble. Parallèlement il débute une collection qui prend de plus en plus d’importance dans sa vie. En 2000, il choisit l’option de la fondation pour donner à son engagement dans la création contemporaine une dimension pérenne et publique.

Vernissage le  samedi 16 mai 2009 à 19h.


Précédé d'une conférence de Bernard Marcadé à 17h. :  "Les rapports de l'art brut avec l'art contemporain".

Atelier d'écriture autour de l'exposition proposé par Les enfants du Facteur et Regarde-Venir  :
samedi 23 mai 2009, de 14h30 à 17h30.


Une exposition organisée par l'association Les enfants du Facteur, en partenariat avec la fondation Antoine de Galbert, La Maison Rouge à Paris.
Avec le soutien de la Ville de Grignan, de l'Hôtel Le Clair de la plume et du restaurant Le Poème à Grignan et des Vins d'Alyssas à Clansayes.



Les enfants du Facteur
les-enfants-du-facteur@orange.fr
http://espaceducrosorangefr.centerblog.net/

La maison rouge. Fondation Antoine de Galbert
http://www.lamaisonrouge.org/



Regarde-venir
http://ateliers-regarde-venir.blogspot.com