Exposition : "DE / CAEDERE", Thomas Plasschaert


Du 7 avril au 10 juin 2012




Thomas Plasschaert



Thomas Plasschaert (1980), est un artiste français diplômé de l’Ecole Nationale supérieure des Beaux Arts de Paris, dans l’atelier de Giuseppe Penone.
Après un séjour de deux années en Hollande de 2010 à 2011, au cours duquel il participe à de nombreuses expositions en France (Paris, Saint-Pierreville), en Allemagne (Cologne) et aux Pays-Bas (Eindhoven, Amsterdam, Zeewolde, Arnhem), il présente à Grignan dans l’Espace François-Auguste Ducros en 2012, à l’invitation de l’association « Les enfants du Facteur », l’exposition « DE / CAEDERE » qui regroupe plus de 120 œuvres.
http://thomas-plasschaert.blogspot.fr/




"DE / CAEDERE"



Thomas Plasschaert a pris Pan, le dieu grec, créature mi homme mi bouc, comme figure centrale de son travail.

Pan est à la base étymologique des mots : panique, panorama, panthéon... Il est le corps dissolu dans le paysage, il est aussi le cosmos dans le paganisme. Pan est le destructeur du lien social, il est dangereux pour la civilisation.
C’est quand le lien se défait dans une société que se révèlent les caractères, que s’affiche le comportement dans l’altérité. Une altérité qui va se noyer dans la négativité (comme par exemple a pu l’être la Shoah) jusqu’à la reconnaissance des victimes.
Pan est un satyre, il personnifie et condense le rapport ambivalent et ambigu qu'une société a avec l'Autre, l'étranger, le différent.
Ce satyre là est donc la proie des fantasmes, des phobies, ou de la haine, dans l'imaginaire d'un groupe. Il lui sert de cohésion lorsqu'il le rejette d'une manière ou d'une autre. Il subit ou provoque la violence.
Ce type d'être est à la fois animal et homme, certainement parce qu'il est la manifestation de l'irrationalité et de l'irraisonné d'une société...
Il se déplace dans la nature, mais il y rencontre une Arcadie où la mort est tout aussi ravageuse et "invue"... que la beauté, le luxe, le calme et la volupté y sont manifestes...

Ce travail artistique, de facture apparemment traditionnelle, pose des problèmes pertinents et tout à fait contemporains... L’artiste au travail se pose dans un entre-deux, un infra-mince, que la subjectivité va tenter de formaliser, à travers des « prises » de contact ou des écarts.
 Mars 2012. Les enfants du Facteur


Vernissage le samedi 14 avril 2012 à 11h.

 




Dimanche 29 avril 2012 à 16h.

Rencontre avec l'artiste (tout public).

Dimanche 10 juin 2012 à 18h.

Pour la clôture de l’exposition, l’artiste se propose généreusement de présenter les liens de son travail avec la philosophie de René Girard, penseur reconnu dans le monde entier pour ses investigations et les rapports qu’il a instaurés entre la violence et le désir, l’emprise du mimétisme et la position du bouc émissaire dans nos dynamiques sociales. 

Accueil de groupes en présence de l'artiste

Vendredi 27 avril 2012

Lycée Vinci de Pierrelatte et Lycée Argouges de Grenoble (Missions générales d'insertion)

Vendredi 1er juin 2012

Accueil des classes de CM1 et CM2 de l’École élémentaire de Grignan. 

Vendredi 8 juin 2012

Adhérents de l'Université Populaire Tricastine de Saint-Paul-Trois-Châteaux



 

Visites guidées


Mercredi 2 mai 2012
Enfants des ateliers de dessin de la MJC de Grignan


Samedi 2 juin 2012
Résidents participant aux Ateliers Créatifs de l'APEI du foyer de Kerchène à Lapalud.




Une exposition présentée par l'association Les enfants du Facteur, avec le soutien de la ville de Grignan.


Les enfants du Facteur 
les-enfants-du-facteur@orange.fr
http://espaceducrosorangefr.centerblog.net/